Les produits ménagers, la santé, et l'environnement

Quel rapport entre produits ménagers, et santé ?

L’air intérieur de nos maisons est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur !

Il existe différents types de pollution dans nos maisons : biologique (bactéries, virus, toxines), chimique, particules et fibres, gaz radioactifs, tabac, humidité, air extérieur.

La pollution issue des produits ménagers fait partie de la catégorie des pollutions chimiques, et nous contamine de plusieurs façons :

Contact direct avec la peau

Lors de l'utilisation des produits

Atmosphère

Nous subissons sans arrêt les particules qui se dégagent de nos produits et appelées « composés organiques volatils (COV) », dès que nous sommes à la maison, par inhalation.

Canal indirect

Un canal indirect : traces et résidus de substances toxiques qui tapissent les surfaces de notre maison. Ces substances indésirables se retrouvent en contact avec notre peau par l’intermédiaire du mobilier, de nos vêtements (traces de lessive), de la nourriture (lorsqu’elle est disposée sur un plan de travail nettoyé au préalable).


Quel rapport entre produits ménagers, et environnement ?

On estime à 1,8 millions de litres la quantité journalière de produits ménagers rejetée par les foyers français dans le réseau des eaux usées.

A la maison tout part dans le lavabo, les toilettes ou la douche, hop, direction les égoûts.

Ces eaux sales provenant de nos égouts transitent ensuite par des stations d’épuration qui vont filtrer ces eaux, puis reproduire le processus de biodégradation mais en accéléré (grâce à différentes technologies).

Après ces phases de filtration et de reproduction du processus de biodégradation, il va rester :

==> d’un côté des « boues résiduaires » qui vont être utilisées pour l’épandage agricole (et dont une partie descendra dans les nappes phréatiques qui vont-elles-même rejoindre les rivières) ;

  • ==> de l’autre les eaux traitées qui vont être rejetées dans les rivières.
  •  
  • Mais malgré les technologies modernes, les stations d’épuration ont du mal à faire disparaître certains micropolluants difficilement biodégradables, qui se retrouvent dans les eaux de nos rivières.

Les conséquences sur les écosystèmes sont nombreuses

Modification du pH et de la température de l'eau

 

Développement d'algues invasives pompant l'oxygène nécessaire à la biodiversité

 

Déréglement de la reproduction et la croissance de la faune aquatique

 

Disparition de nombreux insectes